Qui êtes-vous ?

Ma photo
Une famille d'Audincourtois d'adoption partie à la découverte du monde pendant 200 jours.

FAQ

Vous allez dormir où?

Question qui revient presque systématiquement à l’annonce de notre projet. Pourtant, c’est justement la question que nous nous posons le moins. Location d’appartement, guesthouse, backpackers (auberges de jeunesse), campervan, bungalow,… les solutions sont nombreuses sur nos destinations et ne nécessitent pas forcément de réservations préalables. (en tout cas c’est ce qu’on espère)
Nous essaierons d’alterner des périodes d’itinérance à des périodes plus sédentaires dans des hébergements qui nous permettront d’avancer sur les cours des enfants, de nous faire à manger et de nous imprégner d’un endroit.
Nous voulons être assez flexibles.  Nous sommes donc en train de préparer des listes de « Bons Plans » sur nos destinations pour avoir des solutions sous la main. Mais l’idée est de ne pas faire trop de réservations avant le départ et de voir sur place selon nos envies.
Nous verrons si notre stratégie évolue au fil du temps.


Pourquoi 200 jours?

Initialement, nous pensions partir 1 an : 11 mois de congés sabbatique + 1 mois de congés payés.  Finalement, nous avons réduit la durée à 200 jours

200 jours reviennent à partir pour les vacances de la Toussaint mi-octobre et revenir pour les vacances de Pâques début mai.
Les arguments qui nous ont amenés à cette période :

-          Les enfants pourront commencer et terminer l’année scolaire dans leur école, ce qui les rassure :
  • Elise aura normalement acquis les bases pour l’apprentissage de la lecture avant la Toussaint.
  • Thibault pourra finir l’année dans sa classe avant le passage au collège.
-          On est plus à l’aise avec notre budget sur 200 jours plutôt que sur 365 jours.
-          On part au soleil les mois d’hiver.
-          Les démarches administratives, sont aussi plus simples. Pas de problèmes avec les déclarations de revenus ou pour les inscriptions des enfants pour la rentrée 2015…


Pourquoi vous n'allez pas au Pérou? en Inde? xxx?

La question de l'itinéraire a fait l'objet de nombreuses discussions entre nous, et aussi de quelques nuits blanches.
Alors voilà, comment s’est défini l'itinéraire de notre mini tour du monde ...

L’objectif est d’aller "loin", là où il est plus difficile (ou frustrant) d’aller sur 15 jours de congés l’été : l’Europe était donc dès le début exclue du projet.
L’Afrique a été aussi écartée dès le début. En grande partie pour des questions de sécurité et aussi de coût car l’Afrique est assez mal desservie par les billets tour du monde, même si cela semble évoluer - au moins pour des pays comme l’Afrique du Sud ou la Tanzanie.
Dans nos premières simulations sur une durée de 1 an, nous pensions faire un tour assez traditionnel des familles « tourdumondistes » : Amérique du Sud, Ile de Pâques, Polynésie, Nouvelle-Zélande, Australie, Asie du Sud Est et Chine.
En réduisant la durée, il a fallu faire des choix. La Chine et l’Australie sont nos pays incontournables. D’après la plupart des voyageurs, il est facile de voyager avec des enfants en Asie. C’est donc l’Amérique du Sud qui sera retirée de notre itinéraire. Ça nous donnera l’occasion de rêver à un nouveau projet à notre retour. Le Macchu Picchu et les Moais de l’Ile de Pâques devront patienter encore un peu…
Nous pensions donc nous concentrer sur Chine, Asie, Australie et Nouvelle-Zélande. Mais avec les billets tour du monde, il n’est pas tellement plus cher de garder un stop en Polynésie et dans l’ouest des Etats-Unis qui sont sur le chemin du retour.
Une fois les destinations choisies, nous avons du définir le sens de notre mini tour du monde.
Ici, ce sont les questions liées aux climats et aux périodes de vacances scolaires dans les pays traversés que nous avons du prendre en compte.
Grâce au site http://planificateur.a-contresens.net/, nous avons pu multiplier les simulations de parcours en fonction de nos dates de départ, durée à chaque étape, ordre des pays.
Très facilement et rapidement, à partir de ces données, le site établit la carte de l'itinéraire, le budget prévisionnel, et les conditions climatiques à chaque étape. Vous l'avez compris nous recommandons ce site aux futurs voyageurs qui sont à l'étape de la définition de leur itinéraire.
Pour notre cas, le voyage par l'Est ou par l'Ouest était envisageable pour les climats. Mais en partant par l'Ouest, nous aurions été en Nouvelle-Zélande et Australie pendant les vacances scolaires. Les prix des locations de camping-car étaient alors bien plus élevés. Le départ se fera donc par l'Est.


Vous partez en bateau? Camping car ? avion ? vélo ?


Initialement, nous rêvions d’un tour du monde en camping-car. Inspirés par la famille Tsagalos, (dont nous vous recommandons le livre et le site http://www.ccadm.fr/) , on s’y voyait déjà... On plaque tout et on achète un camping-car… 
Bon en creusant un peu, on s’est vite rendu compte que ce n’était pas réaliste pour notre situation personnelle. Mais au cours de nos recherches sur internet, nous avons découvert à la fois l’existence des billets tour-du-monde (nous y reviendrons dans un prochain post) et aussi les nombreux blogs de familles françaises qui s’étaient lancées avant nous. A ce moment-là, on a pris conscience que le rêve était finalement accessible.

Le voyage se fera donc en avion pour les grandes distances. Et on testera un peu tous les modes de transports imaginables dans les pays que nous traverserons.


Pourquoi faire un blog ?

Plutôt discrets dans la vie, et pas très branchés nouvelles technologies, nous avons hésité à faire le blog.  Trois raisons nous ont poussés à sauter le pas :
  • Nous nous sommes énormément nourris des blogs d’autres familles de « tourdumondistes » pendant nos préparatifs. C’est donc normal à notre tour de partager notre expérience qui pourra peut-être servir à d’autres voyageurs.
  • Ensuite, nous pourrons échanger plus facilement avec nos familles et nos amis.
  •  Enfin, Mathias a l’habitude de tenir un carnet de voyage quand nous partons. Pour voyager léger, le blog remplacera (ou complètera) le carnet papier.
Nous ne voulons pas être esclaves d’internet pendant le voyage, alors nous ne garantissons pas une mise à jour très fréquente, mais nous ferons au mieux.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire