Qui êtes-vous ?

Ma photo
Une famille d'Audincourtois d'adoption partie à la découverte du monde pendant 200 jours.

dimanche 19 avril 2015

28 mars au 5 avril – de Wellington à Auckland, Nouvelle Zélande, île du Nord

Le ferry venant de l’île du sud arrive directement à Wellington, la capitale. Nous y passerons 2 nuits à Owhiro Bay, dans un lieu de camping gratuit situé dans un quartier avec pleins de belles maisons d'architectes et une vue magnifique.


Dimanche 29 mars 2015

Après un crochet par le Harbourside Market, nous commençons la visite de la ville par le musée Te Papa qui est gratuit et que tous les voyageurs recommandent à juste titre. La matinée ne suffit pas à en faire le tour. Tout est fait pour intéresser les enfants. Ils ont particulièrement aimé la partie sur les tremblements de terre et le calamar géant. Il a fallu leur promettre de revenir en fin d’après-midi pour qu’ils acceptent de sortir pour manger un morceau et faire un tour de la ville.

Wellington est à la hauteur de sa réputation de capitale où il fait bon vivre.
Sur Civic square, l’écran géant est en place pour la retransmission de la finale de la coupe du monde de cricket qui opposera la Nouvelle-Zélande à l’Australie (remportée par l'Australie).
Les enfants se voient offrir un glace contre un dessin de pingouins sur une vitrine.


Nous traînerons un long moment dans la rue Cuba street, où de nombreuses animations et spectacles de rue sont organisés ce dimanche après-midi.


Comme promis aux enfants nous revenons au musée Te Papa avant la fermeture. Nous profiterons de l’exposition sur Air New Zealand. Le point culminant de la visite étant un simulateur avec des lunettes / écran tout droit sorties du futur.
Ici, les enfants customisent leurs propres avions.


Après cette journée bien chargée, nous rejoignons notre van garé un peu plus loin sur le parking d’une grande surface. Mauvaise surprise, nous avons un PV pour être resté plus de 90 minutes : 65 NZD ! On avait bien vu les panneaux indiquant la limite de stationnement à 90 minutes, mais comme il y avait plein de place, on ne pensait pas prendre de risques. En fait, on s’est rendu compte après coup, qu’il y avait des petits détecteurs de mouvements sur les places. Ils nous ont verbalisés moins de 15 minutes après le dépassement. On se dit qu’on a bien fait d’y rester toute la journée... ça amortit le coût du PV….

Lundi 30 mars 2015
Une longue journée de route ce lundi en direction du Parc National Tongariro.
Heureusement, il y a toujours quelque part une belle aire de jeu pour pique-niquer et permettre aux enfants de se défouler.

Faute de temps et parce que la météo est mitigée, nous ne ferons pas de trek dans le parc national. Nous le longerons en prenant la route du désert qui porte bien son nom ! Grâce à quelques éclaircies, on arrive à apercevoir le volcan Ruhapehu et son sommet enneigé et d'autres volcans du parc.



Mardi 31 mars 2015

Nous reprenons la route en direction du lac Taupo.

Au loin on commence à apercevoir quelques fumerolles. C’est d’ailleurs pour découvrir l’activité géothermique de la région que nous avions décidé d'y faire étape.
Avant de découvrir les premiers sites, nous faisons halte à Hukka Falls. Quelques centaines de mètres avant la cascade, la rivière Waikato réduit de 100 m de large en un canyon de 15 m. La puissance de la chute est impressionnante. Le volume approche souvent 220 000 Litres par secondes.

Ensuite, nous ferons la visite de Craters of the Moon. Une marche de 45 minutes au milieu des fumerolles, piscines de boues et eaux bouillonnantes.

Le soir nous nous installons dans un camping de la vallée de Waikite. Le camping n’a rien d’exceptionnel, mais donne accès aux sources d’eau chaude. C’est une activité que nous avions promise aux enfants. La piscine à 42°C est un expérience des plus agréables avant de se coucher et au réveil quand le soleil n'est pas encore levé!


Mercredi 1er avril 2015
Parmi les nombreux sites volcaniques de la région de Rotorua, nous avons choisi de visiter le site de Wai-o-tapu, zone volcanique naturelle haute en couleurs. Un sentier aménagé permet de faire le tour d'une vingtaine de sites : cratères bouillonnants, lac d'arsenic, fumerolles. Les couleurs sont incroyables. Une fois qu’on arrive à faire abstraction de l’odeur de souffre, on en prend pleins les yeux ! 



Jeudi 2 avril 2015
Réveil sous la pluie ce matin. Nous faisons un tour à l'office du tourisme pour trouver une activité couverte. Finalement, c'est à la bibliothèque municipale adjacente que nous passerons 2 bonnes heures avant de pique-niquer au bord du lac.



Nous décidons de ne pas faire directement la route vers Auckland mais de remonter vers la côte. Nous rejoignons donc Tauranga., ville dynamique et en pleine croissance où nous ferons une marche agréable au milieu des joggeurs sur "The Mount"

Vendredi 3 avril 2015
En ce vendredi saint, les enfants ne vont pas chasser les œufs dans le jardin mais les noix fraîches. L’automne commence à bien s’installer par ici !


Nous avons été tellement emballés par les paysages la veille sur les hauteurs de Tauranga que nous décidons de monter encore un peu dans les Coromandels. Ça fait un peu plus de kilomètres mais on n’est plus à ça près. Nous passerons moins de temps à Auckland, mais nous préférons profiter encore un peu de la côte.
Nous remonterons jusqu'à Hot Water Beach. A marée basse, on peut creuser sur la plage des piscines qui se remplissent d'eau chaude. Nous n'y sommes pas au bon moment, mais les enfants profitent malgré tout de la plage!


Il est déjà assez tard quand nous quittons la plage, mais nous ne résistons pas à poursuivre la route quelques kilomètres plus au nord jusqu'à Cathedrale cove. Une petite marche de 45 minutes mène à la fameuse plage, rendue célèbre par une scène du monde de Narnia. On n'a pas vu le film, alors on ne fait que répéter ce qu'on a entendu...




Samedi 4 avril 2015
En ce long week-end de Pâques, il y a pas mal de circulation à l’entrée et la sortie d’Auckland. On entre dans le cœur économique du pays et ça se ressent. Quand on repense à nos premiers jours en Nouvelle-Zélande à Christchurch, le contraste est saisissant. C'est dans le port que nous ne passerons notre après-midi à Auckland avant de nous rapprocher de l'aéroport pour notre vol du lendemain.


Même si c’était un rythme soutenu, (nous avons parcouru plus de 3 400 km en 21 jours), nous ne regrettons pas nos choix. Les 2 îles sont tellement différentes, nous sommes heureux d’en avoir vu les 2 facettes !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire