Qui êtes-vous ?

Ma photo
Une famille d'Audincourtois d'adoption partie à la découverte du monde pendant 200 jours.

vendredi 16 janvier 2015

Du 2 au 7 janvier Nha Trang et Mui Ne, Vietnam

Après notre réveillon à Hoi An, c’est donc en bus couchette de nuit que nous poursuivons notre périple au Viet Nam.
Comme pour tous les déplacements que nous avons faits depuis notre arrivée dans le pays, tout est très bien organisé. On nous distribue bouteilles d’eau et lingettes avant de monter à bord. Le bus est confortable, mais il ne faut pas être trop grand pour les couchettes.
 En revanche, la route est assez mauvaise et la circulation difficile. Il y a énormément de travaux. Le chauffeur freine brusquement pratiquement toutes les 30 secondes. Les enfants qui habituellement s’endorment n’importe où auront du mal à fermer l’œil. Et pour les parents, c’est mission impossible ! On regretterait presque nos trains couchettes avec les cafards. Malgré tout, nous arrivons à l’heure à Nha Trang à 6 heures du matin. Autant dire que la matinée servira à recharger les batteries à l’hôtel avant de partir à la découverte de la ville.
Ici, on n’est plus au Vietnam, mais dans une station balnéaire colonisée par les Russes. La ville n’a pas trop de charme avec tous ces hôtels, mais cela a quelques avantages. Dans les artères principales et sur la promenade en bord de mer, les rues sont propres et on retrouve même un petit mall avec un supermarché ! 

L’après-midi, les enfants profiteront de la plage, et des vagues les plus grandes qu’ils n’ont jamais vues. Elles sont énormes, on ne peut donc pas se baigner.


Le lendemain nous partirons à la découverte des quartiers plus authentiques de la ville.
Un petit tour sur le marché pour négocier péniblement 2 petites robes de plages pour Elise et Moi. Elise ne quitte d’ailleurs plus sa robe jaune.
Et manger dans une cantine de rue qui ne nous laissera pas un souvenir impérissable, mais heureusement ne nous rendra pas malades non plus.





Puis, nous rejoignons les tours Cham de Po Nagar. L’architecture Khmer nous donne un avant goût du Cambodge. Nous y profiterons de démonstrations de danses traditionnelles Cham.

Ensuite, nous traversons le port de pêche, pour rejoindre la belle promenade en bord de mer. Les vagues sont toujours aussi impressionnantes. On se dit que, pour la prochaine étape, Mui Ne, ce n’est pas gagné pour la baignade car le site est réputé pour le Kitesurf.

C’est toujours en bus couchette, mais de jour que nous rejoignons Mui Ne à 5 heures de route de Nha Trang. Les paysages que nous traversons sont très variés : rizières d’un côté, dunes de sable de l’autre. Mais la route est toujours aussi mauvaise à cause de travaux. A croire qu’ils ont décidé de refaire toute la route de Ho Chi Minh à Hanoi en une seule fois …
A Mui Ne, s’il y a un village de pêcheurs, les hôtels s’alignent le long d’une unique route de 20 Km qui longe la plage. Mathias a repéré sur internet que notre hôtel n’est qu’à 300 m de la station Sinthourist, où arrive le bus. Nous évitons donc les taxis et partons à pieds. Après 1 km, de toute évidence, notre hôtel est plus loin que ce qu’indiquait Google Map. Mais trop fiers pour prendre un taxi maintenant que nous avons commencé à pieds, nous continuons à pieds ! Après 3,5 km avec nos gros sacs sur le dos,  tout le monde en a marre. Il est 14 heures, une pizzéria nous fait de l’œil, nous faisons une pause. Nous jetons un coup d’œil à la carte, c’est sûr qu’une pizza c’est plus cher que du fried rice, alors nous hésitons. Et là, surprise ! Nous découvrons sur la carte des plats rares en Asie et qui nous mettent l’eau à la bouche « chèvre chaud », « camembert », « pizza au chorizo » ! On lève la tête du menu. En effet, le pizzaiolo et le gérant sont français. Nous dévorons avec Elise notre salade au chèvre chaud. Les garçons dégustent leur pizza. On promet à Elise de revenir le lendemain pour tester la pizza « Maya the bee » au chèvre miel. On se régale. Elle est presque aussi bonne que celle de la Tascalyne (les audincourtois doivent comprendre la comparaison). Et, on se dit que si nous avions pris un taxi nous n’aurions pas découvert Pizza Bella. Finalement, le destin fait bien les choses…
Le ventre rempli nous finissons les 500 derniers mètres qui nous séparaient de l’hôtel. Un joli petit resort avec piscine et salle de bain extérieure. 




Le jour de notre arrivée, les kitesurfs sont effectivement de sortie. Mais le lendemain, la mer est plus calme. Les enfants en profitent. En même temps, il n'y a pas grand chose d'autre à faire.
S'il n'y avait pas l'école à faire aux enfants, on se croirait en vacances...
Le soir, Elise insiste pour faire du "shopping". On ne sait pas si c'est à cause de son anniversaire qui approche ou depuis qu'elle a trouvé sa robe à Nha Trang, mais elle se prend pour une star!

Mui Ne est aussi réputée pour ses dunes blanches et rouges. Nous louerons donc une jeep avec chauffeur à la demi-journée pour 20 dollars, pour découvrir les différents sites. C’est un peu l’inconvénient du Vietnam, le permis international n’est pas reconnu, nous sommes donc un peu contraints de passer par les tours organisés pour visiter. Nous commençons le tour par le « fairy stream » (source aux fées). Les enfants se régalent et les parents retrouvent leur âme d’enfant. Nous marchons dans une eau boueuse dans un décor de désert. Nous ne savons plus trop où nous sommes : Sahara ? Grand Canyon ? On adore! Elise nous dira "J'ai le coeur qui bat fort tellement je suis contente!"



Même émerveillement en arrivant aux dunes blanches. Il n’y a pas grand monde sur le site, on pourrait se croire seuls en plein désert. Malheureusement, le charme est rompu quand des touristes russes arrivent et louent des quads ! C’est toujours le Sahara, mais en plein Paris-Dakar pour le bruit!



Dernière étape, les dunes rouges. Elles sont en bord de route, sont plus sales et ont moins de charme. En plus, il y a énormément de vent, on a du mal à garder les yeux ouverts. Nos appareils photos n’apprécieront pas non plus ces dunes. L’appareil de Mathias est HS, l’objectif du mien est rayé à cause du sable.

Nous avons adoré cette journée. Le Vietnam nous faisait penser à la baie d’Along et aux rizières en escalier. Nous ne pensions pas découvrir de tels paysages dans ce pays.

Nous ferons un dernier trajet en bus couchette pour quitter Mui Ne et rejoindre notre prochaine étape vietnamienne Ho Chi Minh Ville (ex. Saigon)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire