Qui êtes-vous ?

Ma photo
Une famille d'Audincourtois d'adoption partie à la découverte du monde pendant 200 jours.

lundi 19 janvier 2015

Du 8 au 11 janvier Ho Chi Minh Ville, Vietnam

Arrivés à Ho Chi Minh Ville, cette fois, nous avons bien vérifié. Notre hôtel est vraiment à 2 pas de l’agence Sinthourist. Le Yen’s hotel. C’est en plein quartier routard mais dans une petite rue assez calme. On nous accueille avec un verre de jus de fruits exotiques pendant qu’on vérifie notre chambre. On trouve ça un peu bizarre qu’à 20h notre chambre ne soit pas prête. Quelques minutes plus tard l’explication arrive. Il y a eu un problème avec booking. ( ?!) Il n’y a plus de place. On nous envoie dans un autre hôtel leur appartenant Yen’s 2. Je ne suis pas très contente car j’avais choisi cet hôtel central mais dans une rue calme, et on nous envoie sur la rue Bui Vien où il y a beaucoup de circulation. (et nous ne le savons pas encore, mais la nuit est encore plus bruyante que le jour à cause des boites de nuits). A 20h30, nous ne voulons pas perdre de temps. L’hôtel et la chambre sont assez propres. Les vitres sont bien isolées et on entend assez peu le bruit de la circulation. Nous prenons la chambre au 5ème sans ascenseur.
Nous partons ensuite dîner. Le quartier beaucoup trop routard pour moi ne me plait pas. Plus de restos avec de la grosse bouffe pour occidentaux que de restos typiques, et trop de jeunes filles court-vêtues accompagnants de vieux messieurs occidentaux.
Le lendemain matin, le réveil est difficile et pas uniquement à cause du bruit de la rue, mais les nouvelles qui nous arrivent de France nous ont un peu abasourdis. Pour la première fois depuis le départ, nous nous sentons loin de notre pays. 


Heureusement ce matin, en plus de la découverte de la ville, nous avons une mission bien concrète à remplir pour occuper nos esprits : trouver un gâteau d’anniversaire pour Elise!

Nous sortons du quartier routard. Les rues sont beaucoup plus larges et aérées qu’à Hanoi. Et, s’il y a autant de scooters, l’usage du klaxon est moins systématique.
Nous filons vers le marché Ben Than, le temps d’acheter un T Shirt « Tintin in Vietnam » pour Thibault et du baume du tigre. 
Puis, nous cherchons une pâtisserie française  « Une journée à Paris » repérée sur internet. Nous commandons une galette des rois pour le lendemain et une plaque « Joyeux Anniversaire Elise  7 ans ». Nous avons hésité avec un Opéra, mais avec les 32° à l’extérieur, on s’est dit que la galette se conserverait mieux et puis on adore ça (surtout Elise). Avant de quitter la pâtisserie,  nous cédons à la tentation en mangeant croissants et pains aux amandes. (pas très équilibré le repas ce midi). 

Une petite pause digestive pour les enfants et Mathias au Parc pendant que je cherche une librairie française pour renouveler nos livres. En fait, la rue est très grande et les indications de google map sont fausses. Au numéro 82 de la rue Truong Dinh, il y a un restaurant… Je les rejoins au parc bredouille après avoir parcouru 4 km. Je découvrirai 2 jours plus tard que la librairie était toute proche du marché Ben Than où nous étions le matin. Encore fallait-il savoir qu’il peut y avoir plusieurs fois le même numéro de rue à 2 endroits différents…
Nous poursuivons notre découverte de la ville en rejoignant le Palais de la réunification
La visite se révèle intéressante. A travers la visite de ce symbole de la chute de Saigon en avril 1975, nous comprenons un peu plus l’histoire récente du pays. Le mobilier d’époque, typique des années 70 contribue à rendre le site vivant.



A l'heure de la fermeture, un groupe de moines prie dans le parc du palais

Au retour vers l’hôtel, nous traverserons le quartier de la cathédrale, de la Poste centrale, de l’Opéra et des hôtels Rex et Caravelle (qui servaient de QG aux journalistes américains pendant la guerre du Vietnam). Les travaux de construction du métro rendent la visite du quartier un peu difficile. Mais l’architecture coloniale y est très belle.


 


Thibault se fera une frayeur en mettant un papier à la poubelle. Un rat a failli lui mordre la main. (c'est peut-être pour cela que les vietnamiens n'utilisent pas les poubelles et jettent tout par terre...) Enfin, je ne devrais pas me moquer, 2 jours plus tard, c'est moi qui mangerai en gardant les pieds sur ma chaise à cause de 2 rats qui s'amusent à traverser la terrasse du restaurant. On n'a jamais vu autant de rats que dans cette ville! En France, on aurait sûrement quitté le restaurant. Mais ici, trouver des rats et des cafards, ça nous choque à peine. 

Le 9 Janvier, c’est LA journée d’Elise ! Pas de visite aujourd’hui, le temps de mettre au frigo la galette récupérée à la pâtisserie et nous partons en bus local direction le Dam Sen Waterpark pour la journée. Le site est bondé à notre arrivée. Mais passé 14h30, les écoles quittent la piscine, et il ne reste que quelques touristes pour profiter des attractions. Elise est un peu déçue, si elle a 7 ans aujourd’hui, elle ne mesure pas encore les 1,20 M qui donnent accès aux grands tobbogans. Du coup, Thibault profite plus que sa sœur du cadeau d’anniversaire...


Le soir, après avoir skypé avec les papis-mamies et les cousins de Guerpont, nous partons avec notre galette des rois sous le bras et nous sortons un peu du quartier routard que je ne supporte vraiment pas. 
Nous trouvons un resto japonais qui nous fait bien envie. La serveuse ne parle pas trop anglais, mais elle est adorable !


Le samedi, nous reprenons le bus pour nous rapprocher du quartier chinois de Cholon. Nous y parcourons à pieds un petit itinéraire indiqué sur notre guide et qui nous fait passer par les principaux temples et marchés. Les temples sont en activité, de l’encens brûle partout. Nous aimons vraiment bien l’atmosphère des temples chinois, moins solennelle que celle des temples de Thaïlande ou du Laos. Peut-être est-ce aussi parce qu’ils nous rappellent le temple des Lamas, notre première visite à Pékin qui a marqué le démarrage de notre aventure.





Notre dernier jour à Saigon (personne ne dit Ho Chi Minh ville ici), nous retournerons dans le quartier de la cathédrale et passerons un petit moment à la Poste centrale. Pas seulement pour admirer l’architecture typique de l’époque coloniale française avec la charpente métallique de Gustave Eiffel, mais aussi pour préparer un petit colis pour la France. On s’allège un peu (la DS qui ne sert à rien repart en France) et Mathias renvoie les quelques catalogues automobiles qu’il a pu glaner à droite à gauche. 

Le soir nous prenons à nouveau le bus pour nous rapprocher de l’aéroport. Après des nombreuses hésitations sur la suite de nos étapes au Vietnam et en Asie, nous avons décidé de passer 5 jours sur l’île de Phu Quoc au sud Vietnam.
Nous pensions initialement rejoindre le Cambodge en traversant le delta du Mekong. Mais nos étapes à Nha Trang et Mui Ne nous ont donné envie de plage et de farniente. C’est donc sur cette île du Sud Vietnam que nous ferons une « pause-plage » avant de poursuivre vers le Cambodge! 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire