Qui êtes-vous ?

Ma photo
Une famille d'Audincourtois d'adoption partie à la découverte du monde pendant 200 jours.

mercredi 7 janvier 2015

Nouvel An à Hoi An, Vietnam

Après avoir testé le train de nuit en Chine et en Thaïlande, il est temps de tester les trains de nuit vietnamiens. Côté ponctualité, rien à redire. Côté confort, pas de clim trop forte et les couettes et oreillers sont assez confortables. Mais comme tout ne pouvait pas être parfait, c’est au niveau de la propreté que des progrès sont à faire…  Heureusement, la maladresse de Thibault qui renverse une bouteille d’eau sur sa couchette (et par conséquent sur la mienne qui est en-dessous), nous permettra de demander des draps propres.
Comme en Chine, nous avons une cabine avec 4 couchages. Mais cette fois, nous serons vraiment que les 4. Enfin, nous serons seuls une fois que Mathias nous aura débarrassés des 3 cafards qui essayent de s’incruster dans notre cabine. Et par « cafards », je ne fais pas allusion à des voyageurs qui se seraient trompé de wagon, mais bien à des cafards comme les copains de Oggy. (les moins de 12 ans comprendront la référence)
Le voyage se passe quand même bien, nous arrivons  à dormir quelques heures malgré tout. Et comme d’habitude, c’est un vrai régal de découvrir de nouveaux paysages au réveil. Par moment nous longeons vraiment la côté très découpée avec de splendides points de vue sur la mer. Et de l’autre côté, nous retrouvons des montagnes vertes qui nous font penser au Laos voisin.
Arrivés à la gare de Danang, on peut rejoindre Hoi An en taxi ou en bus. Pressés d’arriver, nous décidons de prendre un taxi. La guesthouse proposait le service de transfert pour 350 000 VND (13,50 €). A la gare, des taxis nous sautent dessus et proposent le trajet à 300 000 VND (11,50 €). Notre crainte de  « se faire avoir » nous pousse à insister pour prendre un taxi avec compteur. On se dit que ça doit forcément être moins cher. Sinon, pourquoi insisteraient-ils autant ? Et bien mauvaise idée ! Il y a 30 km pour rejoindre la ville et le tarif est de 15 000 VND par km. On s’en tire donc pour 450 000 VND soit 17€. En plus, le chauffeur prend plaisir à rouler très très lentement : 40 km/ heure sur une belle ligne droite… ils ont dû bien rigoler les chauffeurs à nous voir insister pour avoir le compteur ! On préfère en rire aussi, voilà ce qui arrive à toujours être méfiants…

On recharge les batteries avec un bon repas chez Bobos, petite cantine sans prétention mais tenue par une famille très sympathique. Nous y testerons les spécialités locales comme les banh xeo, délicieuses crêpes fourrées au porc et aux crevettes, au soja et différentes herbes. Et Elise se régalera de muesli yaourt et fruit frais.
Ensuite, nous partons à la découverte de la jolie petite ville d’Hoi An. Bien que très touristique, cette petite ville jaune est très agréable.


regardez bien le nom du café.
Ici, les chansons de Georges Brassens passent en boucle!




Le menuisier au travail pour Papi "Bruit"
toujours pour Papi, le sculpteur sur bois

Pendant notre séjour, nous prendrons plaisir à nous balader dans la campagne avec les vélos prêtés par la gesthouse.
Un petit accident avec Elise qui se coince le pied dans les rayons du vélo nous permettra de confirmer combien les vietnamiens sont gentils. L'accident se produit dans une petite ruelle au bord de la rivière. Un monsieur qui assiste à la scène se précipite pour porter Elise chez lui, où il envoie sa femme chercher de la glace. Il y a au moins 10 personnes autour d'Elise pour s'occuper d'elle. Rassurez-vous rien de grave pour Elise, un peu de peau arrachée et un petit bleu. Incident oublié moins d'une heure après.

Nous traversons tranquillement les rizières pour arriver aux plages, où les enfants se régalent à jouer dans le sable et avec les vagues.










C’est le soir que nous apprécions le plus de déambuler dans les ruelles piétonnes de la ville. Les lumières sont vraiment belles. C’est dans cette atmosphère paisible que nous passerons à la nouvelle année.



Si nous n’avons pas fait nuit blanche pour le réveillon, nous nous rattraperons le lendemain. Après le train de nuit, bus couchette de nuit pour Nha Trang, station balnéaire à 530 km au sud.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire