Qui êtes-vous ?

Ma photo
Une famille d'Audincourtois d'adoption partie à la découverte du monde pendant 200 jours.

lundi 16 février 2015

7 au 9 février - Singapour

Un pont relie Johor Bahru à Singapour. Et pour l’heure, on peut traverser en taxi ou en bus (peut-être aussi à pieds, mais je ne suis pas sûre. On n’a pas tenté le coup avec les sacs et les enfants). Un projet de train est en-cours.
Nous avons opté pour le bus et suivi le mouvement sans trop nous poser de questions. On traverse donc à pieds des couloirs où on passe très rapidement les formalités de sortie de la Malaisie, puis il faut prendre un bus.
 Il y a pleins de bus différents, alors on a demandé à un voyageur quel bus prendre pour Little India. Il nous a dit 160 ou 170 et on lui a fait confiance. Le bus est vraiment bon marché moins de 1 € par personne.
Un premier bus nous dépose au checkpoint, où on remplit les petits papiers habituels pour entrer à Singapour.
Ensuite, avec le ticket de bus payé en Malaisie, on prend le fameux bus 160, qui nous emmène directement dans Little India.
Une petite marche et nous sommes arrivés à l’hôtel. Bon, hôtel est un bien grand mot. Les hébergements sont vraiment très chers ici. Pour 65 € nous avions réservé une chambre avec 2 lits à étage et salle de bain commune. En fait de chambre, c’est un cagibi sans ouverture, et surtout très très sale. Des chambres pas terribles, on en a fait quelques-unes depuis le départ, mais là, je craque ! Je ne donnerai pas le nom de cet hôtel car, pour obtenir le remboursement, j’ai promis de ne pas leur faire de mauvaise publicité sur internet.
Je dirai juste que pour 6 euros de plus nous trouverons une chambre plus correcte dans une rue parallèle au Pine Hostel. On garde les lits à étage et la salle de bain commune. Mais ici, on a des fenêtres, c’est plus propre et le personnel est adorable.
J’aurai perdu une bonne partie de l’après-midi à attendre le manager, et parlementer pour obtenir le remboursement des 2 nuits réservées. Mais le temps ne sera pas perdu pour tout le monde. Mathias en profitera pour faire quelques garages pour sa collection… Avant de quitter Singapour, ce sont donc 22 kg  de documentations publicitaires automobiles qui partiront par la Poste ! (Il n’y a que les collectionneurs qui peuvent comprendre.)
Le soir, nous mangeons dans une « food court » proche de l’hôtel. C’est sympa, ces « food court » en Asie. C’est un peu comme au marché de nuit, on peut commander à des stands différents, et on s’installe où on veut. Et c’est vraiment bon marché. Ça compense les hôtels…


Pendant le repas, nous entendons de l’animation autour du stade de Jalan Besar. Un match va démarrer, on se décide à y assister à la dernière minute. Quel match ! Score final de 5 à 3 pour les Lions XII de Singapour, un penalty, pleins de cartons jaunes, et la civière sortie 5 fois ! Mais si l’ambiance est électrique sur le terrain, c’est très convivial dans les tribunes !


Dimanche, nous sortons du métro à Raffles. Le quartier des affaires est assez impressionnant, mais on ne se sent pas étouffé pour autant. L’ensemble est étonnamment assez harmonieux.


On marche en direction de la Marina où a lieu une régate.


On fait rapidement face à l’ensemble d’immeubles Marina Bay Sands. C’est très impressionnant. Ces 3 tours sur lesquelles est posée la fameuse « Infinity Pool ». Le Mall à l’intérieur est tout aussi impressionnant, avec une mention particulière pour la boutique Louis Vuitton.


Nous découvrons derrière les « Gardens of the Bay ». Nous sommes instinctivement attirés par ce grand jardin tout droit sorti du futur.  Nous y passerons le reste de la journée sans jamais nous lasser. Le travail des architectes et paysagistes est incroyable. Où qu’on se trouve dans le jardin, on découvre un point de vue magnifique.





Là aussi, une belle aire de jeu avec jets d’eau attend les enfants. Il sera difficile de les faire partir !
Mais comme cela, nous profiterons de la vue sur la Marina de nuit avant de rentrer nous coucher.




Lundi 9 février, dernier jour à Singapour et en Asie. Notre vol est le soir, nous aurions pu visiter encore aujourd’hui. Mais à côté du stade et de notre hôtel, se trouve une très belle piscine publique qui attire les enfants depuis notre arrivée. Après une matinée occupée entre devoirs et passage à la Poste, ce sera donc piscine pour eux et Mathias pendant que je pars à la recherche d’un nouvel appareil photo, le mien m'ayant lâchée 2 jours plus tôt.

Un dernier trajet en métro et nous sommes à l’aéroport. Dans quelques heures, nous serons en Australie, pays qui nous fait rêver depuis toujours… 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire