Qui êtes-vous ?

Ma photo
Une famille d'Audincourtois d'adoption partie à la découverte du monde pendant 200 jours.

samedi 14 mars 2015

18 au 21 février - Grampians et Ballarat, Australie

Sur la route des Grampians, nous ferons une halte à Hamilton pour faire quelques courses car notre prochain camping pour les 2 jours à venir est à Halls Gap un tout petit village de moins de 400 habitants, pas sûr d’y trouver un supermarché bien rempli et pas trop cher !

La route touristique de 60 km qui relie Halls Gap à Hamilton est vraiment très belle mais aussi très dangereuse. Nous verrons près d’une dizaine de kangourous écrasés sur le bord de la route et 2 autres bien vivants qui regardent tranquillement les voitures passer au bord de la route. A mesure que nous avançons dans les terres nous enlevons des épaisseurs de vêtements.
Arrivés à destination en fin d’après-midi, il fait encore un bon 25°c alors que nous étions partis de Cape Bridgewater avec 10°C de moins à midi.

Nous nous installons dans notre nouveau camping. La « cabin » est comme d’habitude très bien aménagée. Elise s'installe son coin à elle qu'elle décore de ses derniers dessins.


Le camping avec piscine chauffée, aire de jeu et trampolings est un vrai paradis pour les enfants... et les parents.


L'occasion de tester dans la piscine mon acquisition de Singapour : un Olympus anti-choc et waterproof qui remplace le Lumix qui a rendu l'âme en-cours de voyage.


Mais ce qui fait encore plus le charme du camping, ce sont les perroquets blancs à crête jaune qui viennent picorer les miettes sur la terrasse...


Leurs copains rouges et bleus ne sont pas mal non plus...

Les autres stars du camping, ce sont les kangourous. Quand on pense que nous étions partis en expédition tôt le matin pour essayer d’en voir à Cape Otway. Ici, ils se promènent tranquillement à 1 mètre de nous !               


Les Grampians sont le cadre idéale pour faire de belles randonnées. Ici, nous traversons le « Canyon » pour atteindre le fameux « Pinnacle ». Bon, Elise se complique un peu la tâche en grimpant là où ce n'est pas nécessaire. Mais les marcheurs que nous croiserons la féliciteront d'avoir fait la marche qui est assez fatigante surtout avec la chaleur caniculaire qu'il fait ces jours-ci. Thibault lui aussi court devant. Mais avec lui, les grandes marches, c'est juste la routine!




La région a été fortement touchée par un incendie en janvier 2014. Autour de la cascade McKenzie, la forêt renaît de ses cendres. C’est très étrange la vision de ces arbres aux troncs calcinés mais qui font à nouveau des feuilles. Ça a un côté rassurant de se dire que la nature reprend sa place, mais les dégâts restent bien visibles.

Ne trouvant pas d’hôtel disponible à Ballarat, notre dernière étape avant le retour sur Melbourne, nous passerons une troisième nuit à Halls Gap. L’occasion d’assister à un regroupement de voitures anciennes et de déguster un bon burger au Base Camp.



Arrivés à Ballarat samedi après-midi, nous avons un peu de mal à comprendre pourquoi tous les hôtels étaient complets. Les rues sont quasi-désertes. Nous sommes finalement assez contents d'avoir été contraints de passer un jour de plus à Halls Gap plutôt qu'ici. Malgré tout, quelques beaux bâtiments du centre ville rappellent le développement de Ballarat lié à la ruée vers l’or. 

Pas trop le temps de traîner cependant. En plus, il fait une chaleur étouffante. Nous devons nous rapprocher de l’aéroport de Melbourne. Notre boucle dans le Victoria s’achève.
Prochaine étape, très attendue : Alice Springs et le Centre Rouge.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire